Un couple de Québec dit avoir été victime de ce crime invraisemblable

Le Service de police de la Ville de Québec enquête sur un cas de vol allégué dans une succursale de Desjardins, où plus de 30 000 $ de bijoux appartenant à un couple auraient été dérobés dans un coffret de sûreté.

Yasmine* affirme s’être rendue à la Caisse Desjardins de Sainte-Foy le 23 juin dernier pour récupérer certains des bijoux qu’elle entrepose depuis plus de huit ans dans un coffret de sûreté afin de pouvoir les porter à un mariage.

Suivant la procédure habituelle, elle aurait été escortée par une employée après avoir signé un carton faisant état de ses visites. 

Lorsqu’elle a ouvert son coffret avec l’une de ses deux clés qu’elle garde toujours avec elle, elle aurait découvert avec consternation qu’il était vide.

«C’était un choc. J’ai commencé à crier et à pleurer», relate la femme qui dit avoir dû être calmée par une réceptionniste.

Originaire d’Algérie, Yasmine entreposait avec son mari, Younes*, des dizaines de bijoux familiaux en or dans ce coffret, selon une liste des effets transmise au Journal. Le couple estime que la valeur totale de ceux-ci dépasse les 30 000 $.

Lieu sécuritaire

En 2014, ceux-ci avaient décidé d’entreposer dans ce lieu censé être sûr ces objets de valeur, confirme le contrat de location consulté par Le Journal.

«On se disait que c’était l’endroit le plus sécuritaire. À la maison, il peut y avoir un feu, un vol, confie Younes. À mon avis, il devrait y avoir une probabilité zéro qu’il y ait des incidents comme ça.»

Le couple a porté plainte au SPVQ et a demandé des explications au Mouvement Desjardins.

Le sergent aux communications David Poitras a d’ailleurs confirmé au Journal qu’une enquête a bel et bien été ouverte, mais ne peut divulguer davantage de détails sur le dossier pour des raisons de confidentialité.

Du côté de Desjardins, une enquête a aussi été déclenchée, selon son porte-parole.

«Nos équipes d’enquêtes prennent la situation au sérieux et sont en action afin d’amorcer leur travail d’investigation. [...]», a déclaré Jean-Benoît Turcotti. 

Risque excessivement faible

Les vols à l’intérieur d’un coffret de sûreté d’une banque sont «très rares», estime Claude Sarrazin, président de Sirco enquête et protection.

«Ma compréhension, c’est que c’est dans un immeuble sécurisé avec un protocole de sécurité complet, et il faut être sur la liste des personnes autorisées pour avoir accès. Tous les éléments sont là pour rendre ça pas accessible au commun des mortels.»

«On gère rarement en matière de sécurité avec des absolus, mais je dirais que le risque [qu’un vol y soit commis] est excessivement faible», poursuit M. Sarrazin.

*Noms fictifs. Pour des raisons de sécurité, le couple a préféré garder l’anonymat.

https://www.journaldemontreal.com/2022/09/15/des-bijoux-voles-dans-un-coffre-fort-chez-desjardins

Suivez-Nous!

 

Plus Lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tous