Harkat affirme qu’une mort l’attend en Algérie

OTTAWA – S’il en vient à être déporté dans son Algérie natale, le suspect de terrorisme Mohamed Harkat affirme être si certain qu’il sera tué là-bas qu’il suggère au gouvernement canadien de l’extrader avec son cercueil.

La Cour suprême du Canada a maintenu mercredi le certificat de sécurité émis contre lui, jugeant à l’unanimité que ce processus — bien qu’imparfait — ne viole pas la Charte canadienne des droits et libertés.

Mais M. Harkat, âgé de 45 ans, est convaincu que la torture et la mort l’attendent à son retour en Algérie, étant donné les graves accusations qui pèsent contre lui.

Lors d’une conférence de presse, jeudi à Ottawa, il a fait valoir que l’«objectif ultime» de ces 12 ans d’attente devant les tribunaux est anéanti avec le refus du plus haut tribunal du pays de lui accorder un procès juste et équitable afin qu’il puisse se défendre.

Lors d’une allocution empreinte d’émotion, M. Harkat a indiqué au gouvernement canadien que s’il voulait l’envoyer en Algérie, il était aussi bien de le déporter avec un cercueil.

Le suspect de terrorisme avait été mis en détention à Ottawa en décembre 2002 relativement à des soupçons d’avoir été une taupe du réseau Al-Qaïda — ce qu’il nie catégoriquement. Le gouvernement tente de déporter le réfugié algérien en vertu d’un certificat de sécurité, une mesure rarement utilisée pour expulser des non-citoyens canadiens impliqués dans des affaires d’espionnage ou d’extrémisme politique.

Les avocats de M. Harkat ont plaidé que le processus du certificat de sécurité est injuste puisque la personne n’a pas accès à l’ensemble de la preuve recueillie contre lui.

Comme M. Harkat est un réfugié, l’Agence des services frontaliers du Canada ne peut le déporter à moins que le ministre de l’Immigration n’émette un «avis de danger» le présentant comme un risque pour la population ou la sécurité nationale.

L’agence a ajouté que quiconque devant être expulsé du Canada «a droit à une application régulière de la loi, et toutes mesures de renvoi sont assujetties à la surveillance des tribunaux».

Dans un bref communiqué, mercredi, le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, Steven Blaney, avait déclaré que le gouvernement canadien était «satisfait des conclusions sur la constitutionnalité et le caractère raisonnable du certificat». Il a ajouté que le gouvernement examinerait «de près la décision».

Source Metro

Commentaires   

-1 #6 pilo 02-03-2011 08:07
:lol:
Tout cela sent très fort l'opération de prestidigitation médiatique, la propagande made in usa donc. L'objectif étant de rétablir la narrative de la toute puissance américaine sur les affaires du monde, et donc de faire oublier leur totale incurie sur ce dossier, c'est à dire le formidable faiblesse.
Voici pourquoi :
1. La faillite des SR
Tout d'abord, de leur propre aveu, nous savons fort bien que les SR US n'ont rien, mais alors rien vu venir du tout.
http://www.politico.com/news/stories/0211/49686.html
Malgré 450 analyses de fond de la CIA sur les “régions à risque” dans le monde en 2010; 15'000 rapports US de toutes origines (ambassades, services, correspondants, synthèses de presse locale, etc.), provenant du Maghreb et du Moyen-Orient: ils n'ont rien vu venir du tout. Rien, toujours selon leur propre aveu.
http://www.latimes.com/news/nationworld/world/sc-dc-0217-intel-hearing-20110217,0,1262398.story
C'est un élément important car tu penses bien que s'ils avaient réellement été "derrière" l'opération, il n'aurait certainement pas laisser paraître cet aveu de faiblesse. Nous savons en effet à quel point l'hyper-puissance américaine est aujourd'hui surtout une affaire de communication.
2. L'intérêt stratégique
Il est tout à fait vrai que les révolutions colorées ont été orchestrées en sous-main par les Etats-Unis au travers de leurs relais habituels dans ce domaine (NED, Freedom House, USAID etc...). Mais là, il y avait un enjeu stratégique prépondérant (pardon pour le pléonasme) qui consistait à transformer sur le terrain les avantages de l'implosion de l'URSS. C'est-à-dire de rapatrier sous giron américain toutes les anciennes républiques soviétiques pour empêcher toute renaissance éventuelle de l'empire sous une forme ou une autre, et étendre physiquement l'influence US dans lesdites républiques.
Or avec la révolution arabe, l'intérêt stratégique US était précisément le statuquo.
Rappelons-nous que toutes les tentatives US de renversement de régimes arabes durant le règne des néocons à Washington (le clan Bush donc) n'a jamais visé les régimes qui sont en train de basculer aujourd'hui. L'Axe du Mal défini par Bush et consorts était l'Irak, l'Iran, la Syrie, év. le sud Liban mais surtout pas ni l'Egypte ni la Tunisie ni Oman ni Bahrein ni le Yémen qui représentaient, et représentent toujours pour ceux qui se maintiennent, des régimes-amis sur lesquels les USA ont toujours appuyé leur domination dans la région.
En clair, la présente révolution va totalement à l'encontre des intérêts étasuniens car l'intérêt US était le statu quo. On ne change pas une équipe qui gagne... Constat qui exclut donc tout à fait pour moi une quelconque manipulation US dans ce cas.
3. Arguments fallacieux
Dans son article, Bensaada avance que l'insistance US pour maintenir les réseaux sociaux ouverts est une preuve de manipulation. Certes. Mais l'argument me paraît un peu court et peut être retourné en disant que si les Américains avaient été à l'origine de ces révolutions, ils auraient immédiatement dû appeler au regime change qu'ils affectionnent tant, et non pas se contenter d'en appeler au maintien d'internet qui répond surtout à la narrative "démocratie-liberté" pour tous. Je soupçonne d'ailleurs, au vu de l'ampleur de la faillite de leur SR, que ces réseaux étaient surtout pour eux la seule façon de restés informés sur l'évolution de la situation.
Bensaada enterre aussi directement une révolution égyptienne en disant qu'elle a abouti à des retouches cosmétiques. En réalité, la révolution égyptienne est toujours en cours, de même qu'en Tunisie où la reconduction des apparatchiks du système ne passe pas. Erreur donc.
Dans le cas de l'Egypte, il mentionne aussi que le nom d'une bloggeuse star est mentionné dans des câbles wilileaks. Je dirais que c'est la moindre des choses et que d'ailleurs sur les 150'000 câbles diffusés, on ne peut même pas exclure que même le nom de ma grand-mère y soit...
Par ailleurs, la formation de leader de la contestation dans tel ou tel officine US ou affilié n'est en rien non plus un argument décisif. Pour prendre une image, ce n'est pas parce-que les prétendus pirates de l'air du 911 ont suivi des cours de pilotage dans une école d'aviation de l'Utah que ladite école est impliquée dans la coordination des soit-disant attentats du 911.
Bref, tout ceci me semble être un exercice d’équilibriste certes intéressant, mais au final reste de la bouillie pour les chats.
Je m'interroge aussi sur la perception personnelle de cet Ahmed Bensaada qui semble incapable d'imaginer, comme beaucoup d'Arabes, que les Arabes justement soient capables de se libérer eux-mêmes, tout seul, comme des grands. Il me semble qu'il y a là un exemple frappant de colonisation de la pensée intéressant à observer...
Au final, je pense que tout cela s'inscrit dans une tentative de réhabilitation de la puissance US, où plutôt de sa légende, et va dans le sens d'un papier que j'ai lu récemment (pardon, j'ai perdu le lien), où l'on apprenait qu'Obama faisait fuiter des documents établis à posteriori pour laisser croire que les SR savaient tout de ce qui allait se passer, mais n'avait rien dit pour ne pas compromettre la chose. De la bouillie pour les chats donc ...
Citer
+1 #5 rachid della 25-02-2011 07:36
Droit de réponse à fethi Berradja.

Un peu de retenue ne vous ferez absolument pas de mal. On est entrain de discuter de choses sérieuses trop sérieuses. l'analyse politique oui. la liberté de débat oui mais les litanies à longueur de journée ne servent point la communauté.

Alors Mr Fethi vous voyez que tout ce que j'avais avancé était véridique.la suite vous l'aurez sous forme d'article beaucoup plus détaillé...!

Merci Amicalement.
Citer
0 #4 Abdallah Boucetta 24-02-2011 21:10
bon article, chapeau
mais pleine de questions se posent que personnellement je n'arrive pas à comprendre, pourquoi en Géorgie on a pas eu une gifle et le peuple a décidé que Chevenadze part il est parti point final, je partage l'avis de Karim Lassel 110%, quelque soit ce que l'occident fera, quelque soit ce que les USA feront, personne ne peut léser la nation arabe plus que ses présidents, vous avez tous vu comme moi le voyou de Kadafi, le sanguinaire qui non seulement il pense qu'il a raison mais il est fier de ce qu'il fait, si jamais les USA décide ce qui est probable d'intervenir militairement pour arrêter ce criminel, ce bandit, ce sans scrupule ça me ferait plaisir de carrément y participer, sommes nous musulmans ou on a cessé de l'être? comment se fait-il que nos théologiens se taisent sur EL MOUNKIR qu'ils voient partout? comment se fait-il que nous nous taisons tous sur des atteintes graves aux libertés? comment se fait-il qu'on accepte à ce que Monsieur Bouteflika se payera un avion de 300 millions de dollars pendant que son peuple mange de la poubelle? est ce que cela est correcte? est ce que cela est HALAL? comment admettre que ces pourris rendent services à tout le monde sauf à leur nation, nommez moi un seul président arabe qui a servi son pays? nommez moi un seul qui a fait une seule action qui a de l'allure comme on dit au Québec? nommez moi un seul qui n'a pas de comptes gonflés un peu partout? nommez moi un seul qui est juste? j'ai vu une émission justement ou un libyen a crée une association qui demande aux anciennes colonies de revenir et coloniser ces pays, regardez à quel point ces bandits ont poussé leurs peuples à l'irréparable, regardez ce que ces criminels ont causé à la nation arabo-musulmane, regardons autour de nous, a t-on besoin toujours de protectorat pour gérer nos affaires? s'il y,a des vendus ce sont ces présidents et pas le peuple, s'il y'a des traitres qui ont déja vendu la Palestine c'est ces présidents et pas le peuple, ils sont derrière tous les maux de la nation, et puis pourquoi avoir peur à ce que l'occident nous exploite? il nous exploite déjà depuis des siècles ça va juste devenir plus palpable, que ces bandits soient mis à la porte et croyez moi on n'aura jamais un mal aussi néfaste que ces criminels sans aucune exception
Citer
0 #3 Fethi Berradja 24-02-2011 17:32
Quel gâchis ce Della.

Ah maintenant tu es à Genève pas aux USA. À Genève pour veiller sur la fortune cachée de tes maîtres.

Ce n'est pas la peine de gaspiller ton temps précieux afin d'analyser l'excellent travail de monsieur Bensaada. Il faut juste rester branché à partir de ton sous-sol et polluer les pages de ce bel site.

Ya khi mayahchemch yakhi.

Ton ami Fethi du siège de l'ONU, non de la kheima de Mouamar Kadhafi sur Time Square :oops:
Citer
-1 #2 Rachid Della 24-02-2011 14:57
Un Grand Merci Mr Ahmed Ben Saada pour la qualité de votre article. On n'oublira pas de sitôt votre intervention sur ce site et de surcroit au bon moment. vous êtes l'un des rares je dis bien rares immigrants issus de la communauté arabe de Montréal à avoir réagi avec Moi bien sur. je suis conscient du temps qu'a du vous prendre cette rédaction.

si vous permettez j'essayerai ce week end de donner une synthèse en ligne de votre article. j'interviens actuellement à partir de genève sur le site ( je suis en détachement professionnel pour un petit moment). ma zone politique reste bien évidement Montréal.

On aurait aussi aimé que d'autres acteurs de la communauté participent à cela pour bien mettre à nu certaines réalités et non des moindres.

Le tout en espérant qu'un jour la communauté Algérienne et arabe de Montréal se souviendra de l'intervention de Mr Ahmed Ben Saada et au bon moment.

Encore une fois un Grand Bravo pour un Grand Monsieur.

Rachid Della.
Citer
+3 #1 Karim.Lassel 24-02-2011 13:10
de l'autre. ... En fait si j'ai bien compris c'est encor une fois la main de l'étranger et les peuples ''Arabes'' sont incapables de s'en sortir seuls sans les américains et leurs officines ?!
Il a par moment des réflexions qui vont dans tous les sens et qui vont jusqu'à suggérer de protéger les dirigeants de nos pays respectifs même s'ils sont pourris jusqu'à la moelle.
Karim
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir