Rachid Boudjarane, le candidat du MSP pour la circonscription Amériques, Asie et Océanie, vient de lancer un appel mettant en garde l’administration contre la fraude qui pourrait entacher le vote des Algériens au Canada et aux Etats-Unis où résident la majorité des inscrits sur les listes électorales de la zone.

Sur une demi-page publiée hier dans le quotidien montréalais 24 heures, cet Algérien qui demeure au Canada depuis 28 ans soutient que pour « notre communauté à l’étranger, la fraude ne doit pas traverser l’esprit dans des pays aussi démocratiques, c’est l’image de notre pays qui risque d’en souffrir. L’administration a la responsabilité de mener à bien ce scrutin et que c’est uniquement le choix des électeurs qui doit ressortir de l’urne ». Il explique dans son appel que le peu d’engouement des Algériens pour les élections est dû « à l’administration algérienne qui n’a pas su jusqu’à présent réconforter ce peuple et respecter le choix des urnes ». sortie de ce courtier en immobilier trouve son explication dans sa dernière participation aux élections législatives de 2002 — il en est à sa troisième. « Lors des élections législatives de 2002, la commission électorale à Washington n’avait pas craint le ridicule. Sur les bureaux itinérants à Chicago, par exemple, où nous avions eu des votants de notre parti, l’administration ne nous a crédité aucune voix ! », explique-t-il à El Watan. S’en est suivi des recours et une lettre envoyée au président de la République, en vain. « L’art de transgresser les lois de la transparence a eu l’effet négatif sur le désir populaire de changer les choses », ajoute-t-il tout en s’attaquant aux autres candidats en lice pour la circonscription. Reprochant à l’un son parachutage dans son parti sans investiture et à l’autre son invisibilité dans la communauté, Rachid Boudjarane, qui est aussi président du Regroupement des Algériens au Canada (RAC) et membre fondateur du MSP Canada, met en garde aussi contre les candidats dont « les promesses risquent de ne pas voir le jour ». Le vote débute aujourd’hui, samedi, et prendra fin le 17 mai. Quatre partis et un indépendant sont en lice : Saïd Chohra (FLN), Rachid Boudjarane (MSP), Lhacène Ziani (RCD), Lamine Foura (RND) et l’indépendant Mohamed Gahche.

Source: http://www.elwatan.com/spip.php?page=article&id_article=67816{jcomments lock}