De Saint-Hubert à l'équipe nationale d'Algérie

Vous ne connaissez probablement pas Dalin Saheb. Il n’a jamais porté les couleurs de l’Impact, ni d’une autre équipe professionnelle. Pourtant, le Montréalais de 19 ans vient d’être convoqué par l’Algérie, où il participera au camp des joueurs de moins de 21 ans. Comment? Grâce à YouTube.

La nouvelle, tombée lundi soir, a de quoi faire sourciller. Le directeur national des équipes de jeunes, Bouaalem Charef, a convoqué huit Algériens expatriés à participer au camp de mai.

Parmi les invités se trouvent deux produits de l’Olympique de Marseille, deux joueurs de Ligue 1, deux joueurs de première division belge, ainsi que le jeune frère de Saphir Taïder, Ismael, qui joue pour le Lokomotiv de Sofia en Bulgarie. Le huitième nom sur la liste : Dalin Saheb, du Club de soccer de Saint-Hubert.

Saheb est né en Algérie, en 1998, avant d’immigrer à Montréal deux ans plus tard avec ses parents. C’est à Anjou qu’il a fait ses premières touches de balle à l’âge de trois ans. Mais Saheb n’a jamais porté le même uniforme très longtemps.

«Mon père m’a toujours dit que pour progresser, il ne fallait pas que j’aille où ça gagne, mais à l’endroit où je peux m’améliorer», m’a expliqué Dalin au bout du fil.

C’est ainsi que le jeune joueur s’est retrouvé à porter les couleurs d’Anjou, St-Léonard, Ahunstic, Longueuil, Outremont et Saint-Hubert, étant surclassé à deux reprises au cours de ces années. Il y a cependant un dénominateur commun dans la plupart de ces clubs : l’entraîneur François Bourgeais.

Ce dernier pilote actuellement le Club de Soccer de Saint-Hubert, dans la Première Ligue de Soccer du Québec (PLSQ). Bourgeais a un C.V. bien garni. Avant Saint-Hubert, le Français a également été entraîneur à Outremont, à Longueuil, mais aussi responsable de la Préformation au FC Nantes, en France, là où il a été formé en tant que joueur au début des années 90. C’est lui qui a surclassé Saheb deux fois plutôt qu’une.

«Comme c’est quelqu’un de très, très intelligent, il apprend très vite, a affirmé Bourgeais. Il est capable de jouer à droite et de rentrer sur son pied gauche. Il est capable de jouer à gauche et de faire des centres de qualité. Il est capable de jouer en 10. [...] Dans les derniers 30 mètres, il est très adroit, il est capable de livrer la dernière passe que les autres ne voient pas.»

Mais l’entraîneur fait également preuve de réalisme, mentionnant au cours de notre entretien téléphonique que la marche est haute entre la PLSQ et les professionnels.

Il y a quelques années, le jeune homme a tenté sa chance à l’Académie de l’Impact, sans toutefois y être accepté.  Un échec qui ne semble pas avoir ralenti les ambitions de l’Algérien d’origine.

Saheb a plus qu’une corde à son arc. Étudiant en génie du logiciel à l’Université McGill, il vient d’y entamer sa 2e année. Le milieu offensif porte donc les couleurs de son école l’hiver et les couleurs du CS Saint-Hubert lors de la saison estivale.

Ce qu’il y a de surprenant dans l’histoire de Saheb, c’est qu’il a été remarqué sur les réseaux sociaux.

«Y’a quelques mois, j’ai fait une vidéo que j’ai mise sur YouTube avec mes informations. Cette vidéo a tourné et je pense que c’est grâce à ça», m’a affirmé le joueur.

«Il ne réussit pas tout, mais quand il réussit, ça donne ce qu’on voit dans sa vidéo, m’a lancé M. Bourgeais. Je me mets dans la peau du directeur technique de l’Algérie ou même du Canada qui voit cette vidéo et ça se tente.»

Visiblement, l’Algérie a été tentée. Saheb est d’ailleurs arrivé en Algérie mercredi soir, où il partagera le camp avec un certain Ismael Taïder, petit frère de Saphir. C’est peut-être l’opportunité pour le Montréalais de se faire valoir et de prouver qu’il a sa place dans une équipe professionnelle.

Entre temps, vous pouvez aller voir les jeunes talents de la PLSQ un peu partout au Québec.

Saheb n’est pas le seul talent méconnu au Québec. Plusieurs anciens du FC Montréal et de l’Impact patrouillent les terrains de cette ligue... et l’AS Blainville participera même au Championnat canadien en vertu de son titre de champion 2017.

Source: http://www.tvasports.ca/2018/05/03/de-saint-hubert-a-lequipe-nationale-dalgerie

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir