Lynda Thalie clot le Festival du Monde Arabe

C’est avec le concert solo de Lynda Thalie que s’est terminée la 3e édition du Festival du Monde Arabe.

La jeune chanteuse d’origine algérienne a démontré un professionnalisme impeccable en présentant ses chansons, un mélange de pop contemporaine et de musique plus traditionnelle arabe. Elle nous présentait son premier album intitulé “Sablier”, tout frais sorti chez les disquaires.

La belle brune qui a quitté Alger à l’âge de 16 ans pour s’établir au Québec il y a 9 ans, combine un répertoire mixte. Ayant travaillé en studio avec Nicolas Maranda à la réalisation, aux arrangements et aux guitares, et invité le célèbre bassiste Tony Levin sur quelques titres, sa musique sonne l’expérience et le professionnalisme. Sur scène, débordante de jovialité et de sensualité, Lynda Thalie alluma son public en allant piger davantage dans ses racines arabes, ce qui ravit la salle, toutes origines confondues.

Nous verrons avec le temps et l’évolution de sa jeune carrière dans quel répertoire Lynda voudra faire vibrer sa puissante voix claire.

Plus qu’un festival musical, le FMA est une ouverture sur la culture arabe : conférences philosophiques et sociales, théâtre, opéra dansé, cinéma et expositions complètaient le volet musical. La diversité, la qualité et l’originalité de la programmation ont contribué à l’épanouissement et à la reconnaissance d’une culture souvent méconnue, sinon galvaudée, au sein de notre société, particulièrement lors des dernières années.

En plus de Lynda Thalie, les groupes Afrah et Salaam, bien connus des festivaliers montréalais, le métissage culturel de Friends of Cush et la techno marocaine de Lekbir Halili ont enjoué les oreilles avides de nouvelles sonorités, alors que le volet “idées” du festival rassemblait d’éminents penseurs de notre société dans de nombreux et intéressants échanges d’idées avec le public lors de conférences quotidiennes.

Le festival du monde arabe s’est donné une belle (et grande) vocation qu’est celle de faire découvrir une culture, et Montréal est sans doute un des endroits les plus propices à son succès. C’est un rendez-vous lancé pour l’an prochain ! www.festivalarabe.com

Source: http://www.bob.qc.ca/Articles.asp?Choix=Express&No=1477

Les commentaires sont fermés.