Festival Alger’rire : Le public algérois découvre le "Couscous comedy show de Montréal"

Musique, danse, magie et beaucoup d’humour étaient au rendez -vous lors de la présentation, pour la première fois en Algérie, du spectacle "Couscous comedy show de Montréal" conçu et produit par le comédien franco- algérien Fares Mkidech alias "Uncle Fofi".

Présenté dans le cadre du programme de la première édition du festival du rire d’Alger, "Algé’rire" organisé par "Broshing events", ce spectacle à rassemblé sur scène cinq humoristes de différents horizons, un magicien québécois et un groupe de musique algérien devant un public venu nombreux. Originaire de Jijel, "Uncle Fofi" a très vite tissé la trame du spectacle ,s’est positionné en maître de cérémonie et a établi une ambiance interactive avec le public, grâce à de petites imitations de son idole en matière d’humour algérien Hadj Abderrahmane dit "L’inspecteur Tahar", avant de présenter les artistes qui l’entourent dans ce projet depuis 2009. Le premier comédien à monter sur scène est le jeune talent algérien, Zoubir Belhor, découvert dans un concours à la télévision qui a fait ses premiers pas dans le monde du stand-up avant de laisser place à la musique, humoristique , d’abord avec Uncle Fofi, puis flamenco avec Nadjim Bouizzoul, du groupe "Labess" , jeune chanteur et guitariste algérien vivant au Canada. Pour sa première scène dans sa ville natale, Nadjim Bouizzoul, accompagné des musiciens du groupe "Dey", a repris des classiques du défunt Kamel Messaoudi sur une mélodie flamenco. Le public algérois qui connaît le chanteur grâce à son album ou à son succès sur Internet était ravi de le voir revenir en Algérie et a réclamé du chanteur un concert à Alger. Dans le "Couscous comedy show de Montréal" il y avait aussi de la magie au programme avec un numéro de l’illusionniste québécois "Sébastien Louis XVI", qui a séduit par ses tours mais aussi par la musique, l’énergie et la mise en scène de son tour de scène. D’autres jeunes comédiens sont aussi venus égayer le spectacle d’"Uncle Fofi" avec une bonne dose de dérision comme l’Algérien Samy Amara ou la tunisienne Samia Orosemane dont les passages sur scène se basaient essentiellement sur la diversité culturelle des immigrés en France. Phil Darwin, humoriste originaire du Congo qui connaît un grand succès dans les pays francophones avec son spectacle "Made in Africa", a lui aussi marqué son passage sur la scène offerte par "Uncle Fofi" avec un spectacle qui met en avant sa propre vision sur l’Algérie qu’il "porte dans son coeur depuis qu’il y était étudiant", un passage qui a séduit le public. Le festival du rire d’Alger "Algé’rire" se clôture aujourd’hui avec un nouveau spectacle exclusif de Abdelkader Secteur ainsi qu’un spectacle de danse et de magie.

Source: El Moudjahid du 04 mai 2013