Montréal : Hommage à Warda El Djazairia

Le festival du monde arabe de Montréal rendra hommage à la diva algérienne Warda dans le cadre de l’événement Orientalys qui se tiendra du 10 au 12 août sur les quais du Vieux port de Montréal.

« Nous pensions depuis longtemps à inviter Warda El Djazairia pour le festival du monde arabe qui a lieu en automne mais la vie en a voulu autrement et la disparition de la diva en mai dernier nous a tous affectés. Il fallait lui rendre hommage. Le concert prévu dans le cadre d’Orientalys est un minimum », a expliqué à El Watan, Joseph Nakhlé, le directeur du festival du monde arabe, lors du dévoilement de la progammation d’Orientalys.

La tâche est revenue à la chanteuse montréalaise d’orgine égyptienne Tabarak. Elle est considérée comme la meilleure voix à Montréal qui puisse reprendre les grands succès de la «rose algérienne».

Les amoureux de la musique arabe et des chansons de Warda pourront, le temps de la soirée du 12 août, se transporter dans son monde sur le quai Jacques Cartier du vieux port de Montréal.

Orientalys qui est à sa deuxième édition est placé sous le signe de la fusion des styles, des musiquees et des cultures : on poura apprécier des spectacles où la gigue québécoise (danse) côtoie le flamenco, les musiques celte et berbère se rejoignent dans une harmonie aux couleurs du Jasmin rouge, un spectacle pensé par le Tunisien Walid Gharbi...

Pendant les trois jours que dure Orientalys, « le Quai se mue en souk, en agora, et donne la parole à tous, artistes, marchands, badauds ou spectateurs», peut-on lire dans le pamphlet de présentation de l’événement.

Rabah Driassa sur les rives du Saint-Laurent

Rabah Driassa ne viendra pas à Montréal ! Mais on écoutera certainement une de ses chansons sur les quais du Vieux Port de Montréal à l’occasion du festival Orientalys.

L’auteure-compositrice et interprrète franco-québécoise, Marie Trezanini, l’a annoncé à El Watan lors du dévoilement de la programmation de ce festival.

Qu’est-ce qui a poussé Marie Trezanini à aller chercher dans le répertoire du chanteur que nous avons connu il y a longtemps à travers, entre autres, ses chansons à la gloire de la révolution agraire – du temps du socialisme irréversible en Algérie ?

Cette globe-trotteuse de la musique orientale a parcouru pratiquement tout le monde arabe et se spécialise depuis 2010 dans la musique juive yéménite – Ceux qui connaissent la chanteuse israélienne Ofra Haza savent de quoi il en retourne..

Lors de ses recherches sur la musique traditionnelle dans différents pays arabes dont l’Algérie, elle est tombée sur Rabah Driassa. « J’ai adoré la chanson -Wentia Derti Elhenna- (Tu as mis le henné) qui raconte l’histoire d’un amour tragique ou un homme doit assister de loin au mariage de sa bien aimée..»

Hamdi Bennani et le cinquantième

Ceci dit, Orientalys n’est que le prélude au 13ème Festival du monde arabe de Montréal qui aura lieu du 26 octobe au 13 novembre pochain.

A cette occasion, le maître du Malouf, Hamdi Bennani, donnera un concert au théâtre Corona de Montréal.

Le cinquantième anniversaire de l’indépendance de l’Algérie sera présent à cette 13ème édition à travers, entre autres des conférences et un hommage à Kateb Yacine..

Une programmation riche a été annoncée dont le spectacle Dieu en 3D, « une expérience extatique unique qui croise les trois expressions religieuses du sacré : judaïsme, christianisme et islam».

Voir aussi

Source: El Watan - 21/07/2012