Séisme de 3, 4 enregistré dans la wilaya d’Alger. Le directeur du CRAAG à Liberté : « c’est un avertissement »

Plusieurs algérois se sont réveillés, ce mercredi, plutôt que prévu. La fautive était la…terre. Il était 4h32 quand un séisme a secoué la capitale. Selon le communiqué du CRAAG (Centre de Recherche en Astronomie Astrophysique et Géophysique), la secousse tellurique était de magnitude 3, 4 sur l’échelle de Richter. Il y est indiqué que son épicentre a été localisé à 4 km au Sud-Est de Douera, une commune située dans la banlieue Sud-Ouest d’Alger.
Contacté, par Liberté, ce matin, le Dr Djalit Hamou, directeur par intérim du CRAAG, était déjà réveillé « on m’appelle depuis 6h50 ». Il affirmera qu’il était au courant dès que la terre a tremblé « nous avons un service en veille et j’ai reçu un sms en instantané grâce à notre réseau logiciel ».  Concernant l’amplitude, le Docteur Djalit s’est voulu rassurant « c’est une petite secousse qui rentre dans les activités normales de l’algérois ». Après avoir précisé que le tremblement de terre « n’a eu aucun effet sur les constructions », le responsable de Centre a toutefois insisté pour lancer un appel « ce qui vient de se passer est avant tout un avertissement pour les opérateurs qui activent, entre autres, dans l’habitat » avant d’ajouter « c’est un signal pour eux parce qu’ils doivent impérativement respecter les normes parasismiques établies après le séisme de Boumerdes de 2003 ».

Source: Liberté