Du bénévolat pour se trouver du travail?

Lorsqu’on a envoyé des centaines de CV, mais obtenu aucune entrevue d’embauche, le bénévolat peut être une solution. Plutôt que de rester assis dans son salon, le bénévolat permet d’acquérir de nouvelles expériences, de garnir son CV et de montrer que l’on est déterminé.

Carl faisait du bénévolat comme directeur général d’un journal étudiant lorsqu’il s’est fait offrir un poste d’assistant marketing pour le club sportif de son université. Lui qui devait trouver des sources de financement pour son journal, il a approché le directeur marketing de l’équipe. « Je lui parlais pour conclure un partenariat avec le journal, mais il trouvait que je cadrais bien pour un poste en interne qui n’était pas encore annoncé. Il me l’a proposé après avoir consulté mon CV », raconte l’étudiant en communications.

Pour un étudiant en recherche d’un premier emploi, le bénévolat ou un stage non rémunéré sont souvent des tremplins vers un premier emploi. Pour un travailleur au chômage, le bénévolat peut servir à combler un trou dans le CV. Si l’on occupe des tâches très précises, comme faire la comptabilité d’un organisme, c’est presque comme si on était à l’emploi. Ce bénévolat a une valeur, encore plus lorsqu’il touche à notre domaine de travail, car on ne perd pas la main. On prouve que pendant notre recherche d’emploi, on n’est pas resté chez soi à se tourner les pouces...

Démontrer ses qualités

Le bénévolat permet de mettre en valeur ses compétences et ses qualités personnelles face à l’employeur. Carl croit que la rigueur et le respect des délais exigés par ses tâches de directeur général d’un média étudiant ont aidé sa candidature, tout comme son intense participation aux associations étudiantes de son université.

Pour Mylène, un voyage humanitaire de deux mois au Bénin lui a permis de décrocher un stage rémunéré au sein d’un prestigieux cabinet de relations publiques après seulement une année d’université. « Mon intervieweur m’a dit en entrevue que mon voyage humanitaire était un gros plus en ma faveur, parce que ça démontrait mon caractère, raconte l’étudiante. Un voyage humanitaire, c’est très bon pour l’image. Ça démontre que tu es prêt à plonger dans une autre culture et à te lancer dans l’aventure, en plus de te permettre de faire des contacts partout dans le monde. »

Réseauter tout en aidant

Au-delà des compétences développées, le réseautage représente le plus grand atout du bénévolat.

Carl en est conscient, puisque le réseautage est incontournable en comptabilité, afin de se faire voir des grands cabinets comptables. Or, son activité bénévole lui a été plus bénéfique que bien des 5 à 7 pour se décrocher un emploi dans le domaine.

« Tu ne sais jamais avec qui tu collaboreras, indique pour sa part Mylène. Ton collègue peut être une personne haut placée dans son domaine et qui est bénévole au même titre que toi cette journée-là », indique-t-elle. La meilleure attitude est donc d’avoir l’esprit ouvert et de traîner ses cartes professionnelles, même lors des journées bénévoles !

http://www.journaldemontreal.com/2018/07/09/du-benevolat-pour-se-trouver-du-travail