Le marketing de soi

Que faut-il écrire ou ne pas écrire dans une lettre de présentation? Synthèse des formules incontournables

Au moment de rédiger sa lettre de présentation, Violette Boivin, aujour­d’hui technicienne en santé animale chez Transbiotech, s’est posé plusieurs questions. Elle a beaucoup apprécié l’aide qu’elle a re­çue du Carrefour jeunesse-emploi près de chez elle.

«Le candidat doit absolument écrire une lettre où les liens entre le poste offert et ses compétences professionnelles et personnelles sont mis en évidence», explique Roger Harvey, conseiller en planification de stage à l’École de technologie supérieure (ÉTS). Non seulement le recruteur analysera la valeur de la candidature dans la lettre, mais évaluera également la qualité de la rédaction et l’esprit de synthèse du candidat, deux qualités essentielles chez les ingénieurs.

Par ailleurs, Lyne Gosselin, conseillère d’orientation au Centre de formation professionnelle Pierre-Dupuy, recommande la lettre de présentation parce qu’elle nomme un destinataire. «Ça fait une énorme différen­ce, soutient-elle. Si la lettre est adressée au principal intéressé, elle n’interpelle personne; si je l’envoie à Philippe Casgrain, ce dernier n’a pas le choix, il est pris avec! C’est à lui que je vais vouloir parler quand je ferai mon suivi.»

De plus, la lettre permet de cibler clairement le poste convoité, mais il faut avoir validé au préalable l’appellation du poste au sein de l’entreprise visée.

La rédaction de la lettre de présentation et du curriculum vitæ, en réponse à une offre d’emploi précise, exige donc une réflexion approfondie. Une fois la liste des réalisations, des compétences, des qualités que l’on entend présenter est dressée, il faut se mettre dans la peau de l’employeur et trouver le message et le ton qui le séduiront. C’est un travail exigeant que de livrer le meilleur de soi!

Cette chronique est un service de Septembre Éditeur

Source: MONEMPLOI.COM