Les Québécois d’origine maghrébine et le mariage mixte

Convoler en justes noces avec une femme est l’une des étapes les plus marquantes dans la vie d’un homme. Pour la femme, se choisir un compagnon de vie est l’accomplissement d’une démarche emplie de réflexions et aspirations légitimes.

Allons au vif du sujet, que faut-il choisir, une épouse algérienne vivant au pays, une algérienne résidante au Canada ou tout, bonnement, une occidentale. Nous voilà devant un vrai casse-tête. Croyez-moi chers lecteurs, que tout le monde y va de sa propre analyse et son intime conviction, souvent subjective, il faut l’avouer. Je me suis prêté à un exercice acrobatique, puisque je suis allé à la rencontre de personnes ayant épousé une ressortissante d’Europe ou d’Amériques. Bien évidemment, je ne suis pas Statistiques Canada, mais le constat ce que je peux établir est mitigé; car le sujet traité dépends de plusieurs facteurs dont le plus décisif est le devenir des enfants des couples mixtes. Leur éducation est, souvent, le résultat d’un compromis entres les deux parents, pas toujours, d’accord, sur la démarche à suivre quant aux enseignements prodigués à leur progéniture.

Les enfants ayant grandi au Québec ont épousé le style de vie canadien, qui parfois est aux antipodes des valeurs de notre culture algérienne. Le trop plein de liberté que possèdent les enfants engendre des excès et une absence flagrante de retenue. Des déviations apparaissent au grand jour lorsque la fille découvre son adolescence et le petit garçon porte l’habit du nouveau Don Juan. L’autorité parentale qui permet, souvent, de réguler les ardeurs d’adolescents se trouve cadenassée par un certain Nine One One (911), devenu mythique par la force des choses

La mère d’origine algérienne a-t-elle plus d’emprise sur ses enfants que la québécoise ou la française? La maman maghrébine est-elle moins permissive que la maman née à Québec ou dans les Landes françaises ? Ce sont des questions lancinantes à ne pas occulter.  L’homme algérien, comme ses frères marocains et tunisiens, est attaché à sa culture d’origine où l’Islam a une place prépondérante. Cela n’enlève en rien le mérite qu’ont les maghrébins et les maghrébines d’aller à la rencontre de la culture occidentale pour  y puiser le plus select produit et le meilleur enseignement.

Certains mariages mixtes réussissent plus que d’autres; les futurs époux doivent réfléchir, sereinement; quant au choix du futur partenaire.

Est- ce que mariage mixte rime avec échec ou au contraire il symbolise une ouverture d’esprit et un échange interculturel. Je donnerai ma langue au chat pour connaître l’avis de nos chers lecteurs et nos fideles lectrices.