Algeroweb / K'Sari, le portail d'Information Communautaire.
Vous êtes ici : Accueil

Dr Malika Aïd, une chercheuse scientifique au Canada : On ne manque pas de compétences en Algérie, mais d’organisation

Elle éprouve un grand amour pour son pays auquel elle reste attachée. Elle le porte profondément dans son cœur en dépit des longues distances qui l’en séparent. Malika Aïd est une chercheuse scientifique algérienne que nous avons rencontrée à Montréal (Canada). D’emblée, elle affiche sa volonté de participer au développement de son pays et mettre sa grande expérience acquise auprès des grands laboratoires de recherches canadiens, au service du développement de la recherche scientifique et de la formation de la nouvelle génération de diplômés.

Omar Aktouf, Professeur de management à Montréal, à Mon Journal : «Une adhésion actuelle de l’Algérie à l’OMC est une soumission aux conditions draconiennes des chapitres 10 et 11 de cette organisation, notamment de l’AGCS »

En Algérie, il est établi que tout le monde ferme les yeux sur tout et crie au scandale une fois le malheur arrivé. Il en est ainsi de la question de l’adhésion de l’Algérie à l’OMC qui, malgré son importance capitale, ne suscite aucun débat, excepté dans les milieux très discrets où «compter les sous» est le seul métier. Contrairement à la Russie, pays au destin presque similaire à celui de l’Algérie, la classe politique algérienne est restée insensible à la question. Pourtant, au de là du principe de soutien ou d’opposition à l’adhésion de l’Algérie à cette organisation, n’y a-t-il pas lieu d’éclairer l’opinion publique nationale sur le sujet ? Interrogé à cet effet, Omar Aktouf, professeur de management à HEC Montréal, membre fondateur du Centre Humanismes, Gestion et Mondialisation, auteur de plusieurs ouvrages sur les ravages du fondamentalisme marchand, a accepté de nous donner son avis sur la question de l’adhésion de l’Algérie à l’OMC. Avec beaucoup de pédagogie, il nous en explique les dessus et dessous.

Slimane Benaissa : La vague est de retour

Alger le censure, Montréal l’accueille

« Par rapport à certains pays, l’Algérie est un pays qui tient la route. En tout cas, elle a les capacités de tenir plus que la route. »

Slimane Benaissa

RCI: Entretien avec Akli Ait Abdallah

Marc Laurendeau présente un long entretien avec le journaliste Akli Ait Abdallah, qui raconte sa vie d'envoyé spécial à l'étranger.