Communiqué: Appel à un sit-in de solidarité avec les manifestations populaires en Algérie

MONTRÉAL, le 18 février 2011 – Le Collectif de soutien Canada aux revendications du peuple algérien organise un sit-in le 19 février 2011 devant le Consulat d’Algérie à Montréal, en solidarité avec les manifestations populaires qui se déroulent en Algérie.

Le pays est secoué en permanence par des révoltes populaires qui expriment l’exaspération des populations face aux injustices, à la corruption et aux inégalités sociales érigées par le pouvoir maffieux qui s’est accaparé les richesses du pays et contraint le peuple, en particulier, les jeunes à la misère et au désarroi.

La répression brutale a toujours été la réponse du Pouvoir aux aspirations des populations, comme il a été démontré lors des dernières manifestations populaires, notamment la marche du 12 février qui a été bloquée par plus de 35 000 policiers.

Malgré cet impressionnant dispositif répressif, le peuple algérien n’a pas été découragé et entend poursuivre sa lutte pacifique pour le changement du régime. Aussi, plusieurs manifestations son prévues dans les prochains jours pour faire savoir au pouvoir sa détermination à lutter jusqu’à la satisfaction de ses revendications sociales et politiques, notamment, la fin du régime militaire et de sa façade politique, la justice sociale et la liberté.

Nous appelons tous les peuples libres à faire pression sur leurs gouvernements afin de soutenir le peuple algérien dans sa quête de justice et de liberté. Nous demandons particulièrement au Gouvernement canadien d’appuyer sans équivoque et immédiatement les aspirations légitimes du peuple algérien.

Pour soutenir le peuple algérien, regroupons nous ce samedi 19 février 2011 à 12h00 devant le Consulat algérien de Montréal au 3415, rue St-Urbain, Montréal.

- 30 -

Médias :
Porte-parole et coordonnatrice du Collectif :
Zehira Houfani, tél. (514)935-9003 – cel. (438)885-7856;

Porte-parole comité des jeunes :
Mahdi Nacer, tél. (514)463-0047

Commentaires

+1 #3 Ghani 20-02-2011 16:22
M. Della vous avez raison ( joke bien sur)

L'autre jour, j'ai vu une coordination de canadiensa voulu marcher a Ottawa. Le ministre Canon est allé s'exprimer sur les ondes de la radio Alger chaine III pour dire que la marche est interdite a cause de l' état d'urgence qui dure depuis parce que le Canada depuis la crise d'octobre 1970, il a dit aussi que le Canada est un pays democratique ce ni la Suede ni l'Allemagne. Le jour de la marche le gvt canadien a mobilisé 40 000 flics ( GRC...etc) pour empecher une minorité de gens ( 1000 manipulés par la Lybie) de perturber la la tranquilité de la ville d'Ottawa. Le pourvoir mafieux de Harper avait même mobilisé (imaginez vous M. Della, des jeunes gardiens de parking de la ville d'Ottawa pour dire que Harper ne partira pas comme vient de partir Merkel ( tout ca filmé par les journalistes Devoir, j'allais dire Echourrouk). Ces jeunes encadrés par des flics de la police d'Ottawa ont même agressé une jeune fille . Yakhi Yakhi

D'ailleurs moi algérien d'origine ayant quitté le paradis que m'a légué Boumedienne, je me demande vraiment ce que je fait ici dans cette dictature
0 #2 ali 20-02-2011 12:46
Juste une petite question: si Boumedienne a fait de l'Algerie un paradis, comme tu semble le dire dans tes differentes interventions sur ce forum, que fait tu ici alors au Canada, on ne quitte pas un Paradis pour vivre á moins 30..............
Fakou. Vos histoire de famille revolutionnaire, c est fini, ca ne fonctionne plus, il n ya que les khobzistes qui continu de faire semblant dy croire
-7 #1 Rachid Della 19-02-2011 10:37
Dorts en paix Houari Boumédienne notre voie sera toujours révolutionnaire:

à Bicyclette ! à Bicyclette !......à Bicyclette...à Bicycleeeeette que le défunt Houari Boumédiene à fait sortir l'europe lors de la célèbre crise de 1974.

Question à deux sous: comment les pays européens sont ils arrivés à rediriger la révolte qui couvait au sein de leurs populasses vers le monde arabe ? à Said Sadi de nous donner la réponse....!

Les commentaires sont fermés.