Rassemblement des Algériens à Montréal, une solidarité à suivre…

Non, nous ne sommes pas déçus! Les Algériennes et Algériens qui se sont rassemblés à Montréal ce 15 janvier ont réussi à briser l’isolement de leur peuple et lui exprimer leur solidarité dans sa lutte pour la démocratie et l’état de droit. Le message que nous avons délivré est clair, le peuple Algérien en a assez de la dictature qui l’opprime et qu’il est temps pour lui de s’en libérer comme l’a fait avec vaillance le peuple Tunisien.



Les peuples du Maghreb ont payé un lourd tribut au colonialisme durant plus d’un siècle, puis consentit d’énormes sacrifices pour s’en libérer dans les années 60, notamment chez nous en Algérie, à travers la terrible guerre d’indépendance menée par nos aînés.
Aujourd’hui, en 2011, l’Histoire nous donne un autre rendez-vous, et cette fois, il s’agit pour nos peuples de se libérer des dictatures qui ont supplanté le colonialisme et confisqué les indépendances, tant au Maghreb, qu’en Afrique et Moyen-Orient.

Le peuple Tunisien a ouvert la voie de la révolte populaire pour la conquête de la démocratie. Nous Algériens, qui luttons pour la même cause, lui rendons hommage et saluons son courage d’avoir vaincu un des grands dictateurs de la région, jouissant du soutien inconditionnel de l’Occident.

La Révolution semble dans l’air du temps et la victoire des Tunisiens ne s’arrêtera pas aux frontières de ce pays. Les Algériens doivent saisir cette opportunité historique de libérer leur pays du régime maffieux de Bouteflika qui gouverne par la terreur, l’arrogance, le bâton ou la carotte. Disons à ce régime que son règne est révolu parce que le peuple algérien s’est débarrassé de sa peur. Le courage des Tunisiens est inspirant car il prouve qu’il n’y a pas de fatalisme qui condamne un peuple à l’asservissement si celui-ci décide de se défendre. Le destin du Maghreb ne peut qu’être commun et le combat des Tunisiens pour la démocratie sera forcément celui des Algériens qui découvrent que non seulement, ils ont le droit de se révolter face à leurs persécuteurs, mais aussi qu’ils sont capables de les vaincre et d’accéder à la démocratie. 

Les Algériennes et Algériens rassemblés à Montréal sont à l’écoute de leur peuple et se feront un devoir de le soutenir dans ses luttes sociales et politiques. Nous espérons que les forces d’opposition, partis, groupes de citoyens ainsi que les personnalités algériennes représentatives des aspirations démocratiques du peuple, sortent de leur cadre partisan pour être à la hauteur des défis qui attendent l’Algérie. Il est crucial de se mettre à l’écoute du peuple et de sceller un contrat de maturité politique et de responsabilité sociale pour mettre fin pacifiquement à la dictature. 

Remerciements :
Pour finir je voudrais adresser un grand merci aux jeunes du comité co-organisateur du rassemblement pour leur formidable engagement et vitalité déployés pour ce rassemblement. Ils sont une inspiration pour la jeunesse algérienne avide de liberté et de dignité. Merci aussi aux compatriotes qui ont bravé le froid et la neige pour manifester leur solidarité, en particulier, ceux qui sont venus de Québec et Abitibi. Merci aussi au portail Web KSARI (de la communauté à Montréal) et au portail démocratique LQA (le Quotidien d’Algérie) d’avoir publié nos Appels et nos textes de mobilisation. Et la dernière personne et non des moindres que je voudrais remercier c’est notre compatriote A.S. pour sa précieuse contribution qui m’a été d’un grand secours et aussi pour sa chaleureuse voix motivante qui a encadré notre marche. Merci beaucoup Ahmed. Et merci à toutes celles et ceux qui ont contribué à ce rassemblement de solidarité avec notre peuple.


Pour le collectif du rassemblement,
Zehira Houfani.







 

Les commentaires sont fermés.