Un père accusé d'avoir frappé sa fille parce qu'elle retirait son hijab

Un homme de Gatineau est accusé d'avoir agressé sa fille adolescente pendant un an, un cas que la police qualifie de crime dit «d'honneur».

Selon le Service de police de la Ville de Gatineau, l'enquête suggère que les violences s'étaient intensifiées lorsque l'homme a découvert que sa fille retirait son hijab quand elle quittait la résidence familiale. L'adolescente a finalement décidé de porter plainte à la police, et l'homme a été arrêté mercredi.

«La jeune fille dit qu'elle était victime de violences basées sur l'honneur», a relaté en entrevue le sergent Jean-Paul Lemay, de la police de Gatineau. «Les choses se sont aggravées dernièrement lorsque le père a appris qu'elle enlevait son hijab aussitôt qu'elle s'éloignait de la maison familiale.»

L'homme de 35 ans a comparu en cour jeudi à Gatineau. Il est accusé de voies de fait, d'agression armée et d'avoir proféré des menaces.

Le nom de l'accusé n'est pas révélé pour protéger l'identité de la présumée victime. L'adolescente n'habite plus avec sa famille: elle a été placée sous la garde des services sociaux.

La police ne divulgue pas beaucoup d'autres détails sur l'affaire, mais le sergent Lemay dit espérer que le courage démontré par la jeune fille poussera d'autres victimes de violences à dénoncer leur agresseur.
«Les victimes de ce type de crimes sont souvent isolées et c'est parfois très difficile pour elles de dénoncer», a admis le sergent Lemay. «Je veux assurer toutes celles qui décideront de le faire que nous les écouterons, et qu'elles seront soutenues pendant le processus» judiciaire.

Source: La Presse Canadienne

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir