Yasmina Bouchenafa, une passionnée de la course

Yasmina est une jeune fille de 17 ans, très éveillée et intelligente. De Ighil-Ali, son village natale à Montréal, Yasmina a fait du chemin et ne se décourage pas de voir un jour son rêve se réaliser : celui de participer un jour, et pourquoi pas ? aux Jeux Olympiques.

Entrevue avec Yasmina Bouchenafa

T .O . : Qui est Yasmina ? Pouvez-vous vous présenter aux netterrs ?
Yasmina B. : Je suis étudiante, je rentre au CEGEP l’année prochaine. Je suis au Canada depuis 5 ans. Je viens de Kabylie "Ighil-Ali". Je suis athlète sprinteuse, je pratique le 60 m, le 100 m et le 200 m.

T . O . : Comment êtes-vous venue à ce genre de sport ?
Yasmina B. :Depuis l’âge de 6-7 ans, je courrais avec les garçons du quartier, j’étais toujours la 1ère dans les courses. À l’âge de 9-10 ans, je me suis inscrite à un club qui s’appelle "R.B.O" à Alger-Centre. " ans après, je quitte l’Algérie pour le Canada et là, j’ai commencé à concourrir au sein de mon école. Par la suite, mon professeur de sports "Joe Laoub" m’a reférée à un Club plus professionnel "Perfmax". Je suis restée 2 ans avec ce club, après j’ai fait une année sabatique en raison d’une blessure. J’ai repris cette année avec la Fédération Québécoise "Athlética" toujours dans la même discipline. Actuellement, je me prépare afin d’être prête pour les compétitions à venir.

T . O . : Avez-vous déjà participé à de grandes compétitions canadiennes ? Lesquelles ?
Yasmina B. :Dans l’immédiat, je ne peux me permettre de participer aux grandes compétitions en raison des divers frais (ex. billets d’avion, Hôtel, enregistrement et divers...)

T . O . : Avez-vous obtenu des reconnaissances ou des médailles ?
Yasmina B. : Oui, j’ai obtenu plusieurs reconnaissances dans plusieurs compétitions réalisées ici au Québec (médaille d’or, d’argent, de Bronze).
 

T . O . : Vous venez d’avoir un nouvel entraineur ?
Yasmina B. : Effectivement, je viens de changer d’entraineur pour une meilleure performance.

T . O . : Recevez-vous une aide ou subvention des organismes algériens ou canadiens ?
Yasmina B. : Non, actuellement, je ne reçois aucune aide ou subvention ni des autorités algériennes ni des organismes canadiens. Tous les frais qu’engendre mon activité sont à ma charge.

T . O . : Combiner les études et le sport n’est pas chose simple, comment arrivez-vous à suivre le rythme ?
Yasmina B.
: C’est très dur, l’école à temps plein, en plus, un cours enrichissant le samedi toute la journée et mes entrainements qui me prennent tout mon temps (je m’entraine 5 jours par semaine à raison de 3 heures par jour.

T . O . : Avez-vous gardé le contact avec l’Algérie ?
Yasmina B. : Oui, seulement avec ma famille.

T . O . : Quels sont vos souhaits et vos espérances ?
Yasmina B. : Mon objectif est de réussir mes études et mon grand souhait est de participer aux Jeux Olympiques.

T . O . : Pour conclure, comment voyez-vous votre avenir dans l’athlétisme ?
Yasmina B. : J’ai beaucoup de volonté , de persévérance et je crois en moi, mais les moyens financiers jouent un grand rôle dans une carrière sportive.

T . O . : Votre mot de la fin ?
Yasmina B. : J’aimerai remercier tous les gens qui m’encouragent et qui me soutiennent dans les moments durs. Je remercie beaucoup ma mère, mon camarade Valéry et mon coach Youry. Grand merci aussi à Kabyle.com et à tous ses membres pour l’intérêt que vous m’accordez aujourd’hui.

Entrevue réalisée par T. Ould-Hamouda Le 22 février 2006

Témoignage de Valéry (Côte d’Ivoire) (a participé à 2 championnats du monde, en plus des championnats africains : 110 m Haie - 400 m Haie)
Yamina est une athlète qui a un talent caché. Elle a de la détermination. Elle aime toujours arriver à ce qu’elle veut, mais il faut l’encourager.



Source: http://www.algeroweb.com