Reddition d'Abd-El-Kader

Date: 24-12-1847

Depuis le début de l'invasion française en Algérie (1830), le souverain s'oppose violemment aux colons en menant une guerre sainte appelée le "Jihed".

Chassé du Maroc, où il s'était réfugié, il est contraint de se rendre au général Lamoricière.

L'Emir sera emprisonné à Toulon puis libéré en 1852 par Napoléon III.

Pour la France, la reddition du plus fervent opposant à la colonisation en Algérie marque le début de l'occupation totale du pays.